Pierre-Alain Auberson, logisticien, Daillens

Guidage vocal

La Poste est là pour tous. Même en plein milieu de la nuit.

Pierre-Alain Auberson est un oiseau de nuit. Il travaille uniquement la nuit, et ce depuis quelques années déjà. Au centre colis de Daillens, son lieu de travail, la nuit est nettement plus animée que le jour, car de nombreux colis n’arrivent des filiales que le soir par camion. On n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer à partir de ce moment-là.

 

Les véhicules sont déchargés et les colis sont triés et déposés sur le convoyeur. Les envois spéciaux comme les bouteilles de vin sont triés manuellement. Il y en a quelques-uns ici, car la Suisse romande est une région viticole.

Grâce aux oiseaux de nuit comme Pierre-Alain, la Poste peut garantir que les nombreux envois PostPac Priority parviennent effectivement à leurs destinataires le jour suivant. À Daillens, ce sont tous les soirs 80 à 100 personnes appliquées qui veillent à ce que les clients en ligne de plus en plus nombreux reçoivent toujours leurs achats de manière ponctuelle.

Il déclare en riant que l'on ne peut pas tirer grand-chose de lui au petit matin. Il apprécie les avantages du travail nocturne. Il fait ainsi ses courses en plein milieu d’après-midi lorsque les clients sont rares dans les magasins. Et il n’a pas non plus à se faire du souci pour les embouteillages sur les routes. Lorsqu’il rentre chez lui à deux heures du matin, la Suisse est plongée dans un profond sommeil.