Bobby Frutiger, conducteur CarPostal, Oberland bernois

Guidage vocal

La Poste est là pour tous. Même pour les randonneurs fatigués.

De Lauterbrunnen à Stechelberg ou de Wilderswil à Saxeten. Ce sont les lignes desservies par Bobby Frutiger, le conducteur CarPostal. «Yeah, I don’t want to drive anywhere else.», dit-il en anglais avec l’accent américain. Les touristes, et parmi eux de nombreux Chinois, Japonais, Arabes et également Américains, pensent toujours avoir affaire à un homme venant des États-Unis. 

 

Son rire cordial et communicatif peut témoigner pour certains d’une ouverture très peu caractéristique de la Suisse. Ce n’est pas étonnant, car il a vécu un certain temps au Texas. De plus, Bobby a de réels talents d’animateur. Il roule à merveille sur les routes des cols et sait attirer l’attention des touristes ébahis sur les beautés de l’Oberland bernois. Il peut arriver, de temps à autre, que des passagers se lèvent et applaudissent à un simple arrêt. Oui, ça c’est Bobby, le conducteur CarPostal. Parfois, il donne même des informations touristiques. Les touristes lui posent toutes sortes de questions. «Where is Jungfraujoch?», demande un Chinois, une perche à selfie entre les mains. Il semble que ces perches soient devenues une excroissance naturelle sur le bras des touristes. Elles sont opérationnelles même dans le bus ou durant le repas de midi.

Bobby Frutiger s’émerveille sans cesse. On sent qu’il aime les montagnes et conduire un bus. Outre les touristes, il y a également de nombreux randonneurs de la Suisse qui apprécient de parcourir le chemin du retour dans son bus ou des visiteurs des chutes du Trümmelbach. Oui, les chutes du Trümmelbach constituent une véritable curiosité. Elles emportent tous les suffrages. Et déjà, on est invité à regarder les chutes d’eau avec lui.